jeudi 13 octobre 2016

Mirage, intégrale de la partie 1

J'ai l'honneur et le plaisir de vous présenter les dix premiers chapitres de Mirage réunis en un seul fichier.
"Si vous m’entendez… Faites un signe !"
Nathanaël de Luz est un noble de la Tour éternelle, Illusionniste comme tous ses comparses. Ce statut lui confère un certain nombre de droits ; alors que fabrique-t-il emprisonné ?
L'arrivée d'un compagnon de cellule d'une nature inhabituelle mettra fin à cette situation.
Reste la question : que fabriquait-il, emprisonné ?

Voici le lien de téléchargement en PDF.
Voici le lien de téléchargement au format ePub. (Félicitations pour votre jolie liseuse.)
Pour les amateurs de Wattpad, voici une version web.


Ce qui va se dire ensuite est du blabla et de l'explication de texte, que vous êtes libres de lire avant, après, ou pas du tout.

.
.
.

J'ai commencé à écrire Mirage dans ma chambre d'adolescente chez mon père naturel une chaude soirée d'août 2010, un peu comme déjà dit dans cet article. Je n'avais qu'une source d'inspiration et qu'un désir, respectivement Les Sabliers de Susi-Petruchka (que je ne retrouve nulle part sur Internet, mon cœur est en lambeaux) et m'amuser à écrire une scène où je ne pourrais pas pallier mes lacunes en narration par un dialogue rigolo, puisqu'il ne devait y avoir qu'un seul personnage. Ensuite, l'impro fut totale.

Oh bien sûr je peux revenir sur ce que j'ai écrit et dire "aaah, mais en fait le décor est une tour parce que ça rend le vertige de Nathanaël un peu plus important dans l'univers" ou encore "oui oui oui, avec les Illusions et le personnage d'Angeline j'étais encore sur ma lancée de me détacher de l'écriture des sagas MP3 puisque ce sont respectivement un système de magie entièrement visuel et un personnage dont les manifestations sont décrites à travers les sensations tactiles des autres personnages, dans les deux cas un cauchemar à l'audio".

Mais la vérité c'est que j'ai improvisé au fur et à mesure. Raison pour laquelle j'ai fini par réécrire à partir du moment où ça se complique : à compter du chapitre 5, où d'autres personnages interviennent, qui doivent réagir de façon réaliste même si je n'ai pas le temps d'entrer dans leur psychologie plus en détails. Dans la première version, les rôles secondaires étaient des personnages de cartoon, dans cette deuxième j'essaie d'en faire plutôt des gens qui font leur boulot et sont un peu drôles. (Braquart et Chapuis ne seraient pas Braquart et Chapuis s'ils n'étaient pas un peu drôle.)

Je l'ai déjà dit, j'ai écrit des chapitres de Mirage numérotés 11 à 50. Aujourd'hui, ils n'existent plus. Ils ne sont plus "canon", comme on dit. Du coup, même si vous avez déjà lu ce qui est là, dans le futur vous risquez d'être surpris.

Je n'ai pas de date de sortie prévue pour la partie 2.



Aide à la lecture :

Ce qui va suivre est une explication destinée à quelqu'un qui aurait une allergie à ma façon de raconter les trucs, ce que je peux comprendre parce que je ne suis pas une grande maîtresse des explications simples et claires, et qui voudrait comprendre ce qui se passe dans ce bordel de texte.

¤ Le système de magie 

Dès le chapitre 1, le personnage principal, Nathanaël de Luz, utilise le système de magie du roman. Il s'agit de l'Illusionnisme : grosso modo, Nat peut faire apparaître des images tridimensionnelles animées, un peu comme s'il était un projecteur holographique humain. Mais ce ne sont que des images, sans tangibilité, sans son, sans masse. Si un individu lambda prétend qu'une Illusion a fait un son, c'est que :
   - ce n'était pas une Illusion ;
   - il a imaginé ce son ;
   - quelqu'un a fait du bruit en même temps et le cerveau du témoin a fait la confusion.
Sinon, la technologie locale possède des sortes de projecteurs holographiques qui fonctionnent comme des Illusionnistes.

¤ Le compagnon de cellule

Dans ce même chapitre apparaît un personnage non-humain, appelé "sylphe" ou "élémentaire d'air" dans le chapitre 2. Comprenez que c'est une forme de vie relativement amorphe qui est constituée d'air comme vous êtes constitués de muscle, d'os, de kératine, de gras, de sang et, pour certains, de sel.
Les plus scientifiques d'entre vous peuvent se demander comment ce personnage assure sa cohésion interne - s'il n'a pas d'enveloppe hermétique, qu'est-ce qui empêche l'air-qui-est-lui de se mélanger à l'air-qui-n'est-pas-lui ? La réponse est, selon vos convictions, "c'est magique" ou encore "la physique ne fonctionne pas tout à fait pareil dans l'univers de Mirage que dans le nôtre".

¤ L'unité de lieu

La Tour éternelle est une tour de moult étages qui contient des habitations, des infrastructures industrielles, une prison, des espaces de stockage, des places publiques, et tout un tas d'autre bazar qui n'aurait rien à faire dans une tour si les habitants de ladite tour avaient le droit de poser le pied sur le sol.
Comment ? Si j'ai un plan de la Tour éternelle avec tous les étages déjà attribués pour pouvoir repérer plus facilement où se passe l'action ?
La réponse est bien évidemment non.

¤ La Famille de Luz

Le chapitre 8 présente tout un tas de personnages qui n'apparaissent pas à l'écran et font partie de la Maison de Nathanaël. Je vous ai fait un petit arbre récapitulant sa généalogie et ses liens à tout ce monde-là, avec sa mère en bonus bien qu'elle porte un autre nom que lui :

Si vous pouvez pas lire hésitez pas à agrandir.
Pour ceux que ça surprend, dans cette société les fils prennent le nom de leur père et les filles le nom de leur mère. J'avoue, c'est sexiste, mais ça amène une sorte d'égalité dans le sexisme.

¤ Ce qu'a fait Nathanaël de Luz pour mettre la société de la Tour éternelle dans un état pareil

Ah ouais mais non, c'est l'intrigue ça.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire