mercredi 5 juillet 2017

Spirale, scène

Vous êtes actuellement en train de lire cette phrase. Merci beaucoup.
ELLE : Donc tu aurais achevé ta tâche, toute ta tâche, ce soir ?
LUI : Dans les prochaines minutes, si tout se passe bien.

Lui a été envoyé par sa famille conquérir notre planète. Elle est venue contrôler l'avancée de ses travaux.

Voici un lien au format PDF.



Le reste est explication de texte farfelue.

.
.
.


Des pronoms et des prénoms

Vendons la mèche immédiatement, Lui et Elle ne sont pas des pronoms mais les prénoms des personnages, ce qui devient évident quand deux autres personnages de leur famille apparaissent, nommés Eui et Lulle.

C'est tout. C'est ça la blague. Ha ha.


La plus vieille blague sur l'art contemporain

Une toile vendue récemment pour un prix bien gras se trouve être une spirale tracée à la craie sur fond noir. Je ne retrouve plus les articles de l'époque qui parlaient de cette vente ; le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle ne m'a pas inspiré une interrogation interne sur la nature de l'art et les intentions contemporaines qui cherchent à repousser le beau, le facile et le photoréaliste afin d'exprimer de nouvelles idées.

Nan, je suis juste passée sur une pensée automatique pas très sympa : "Ha ha, l'art contemporain, ça sert vraiment à rien, c'est trop une arnaque".

Toute la scène est basée là-dessus.


Genre, vraiment. Il n'y a aucune autre idée.


La plus vieille parodie des aliens qui tentent de conquérir la Terre

Elle et Lui sont verbeux, incapables de s'entendre, clichés à fond la caisse dans leurs plans clichés de conquête mondiale clichée.

Basiquement, ce sont des zinzins de l'espace.

Je n'ai même pas honte.


Cherchez l'intrus - ah bah c'est ce texte

C'est une scène qui traîne au milieu des nouvelles parce que je n'avais pas d'autre endroit où la mettre. 

Je n'écris pas de théâtre. Je ne sais pas trop pourquoi, j'en ai lu un petit peu et je n'ai jamais vraiment attendu d'avoir une bonne culture dans un genre pour commencer à jouer avec (même si pour le coup le théâtre est carrément une autre forme d'expression que je n'ai que très, très, très peu pratiquée). Quand j'écris quelque chose dans ce format "script", c'est pour le passer à l'audio, et je ne publie généralement pas les scripts avec les sons.

Il faudrait que j'essaie de rejoindre un groupe de théâtre un jour, mais je ne sais pas s'il existe des groupes amateurs pour adultes.

Bref. Je n'ai pas la moindre idée de si cette scène sortie de nulle part respecte les règles probablement sévères de l'écriture théâtrale.

Ce qui signifie que ce texte est à la fois un intrus sur mon blāūg et dans la forme d'expression où il voudrait s'inscrire.

Pauvre de lui, et pauvre de Lui !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire