mardi 18 juin 2013

News du 18/06/13

Chus pas morte
...comme disait l'autre


Ceux qui ont besoin de le savoir le savent, j'étais toujours en stage ce dernier mois. Par conséquent, la plupart de ce que j'ai produit a à voir avec ledit stage, que ce soit en terme d'images, de texte... pas de son. Une version audio d'un rapport de stage, ce serait un tout petit peu trop avant-gardiste pour mes rapporteurs, je pense. Nous n'avons pas encore inventé le voyage spatial.

A ce propos - transition rulz ! - Astrodynamique est reparti. Un petit peu. La partie 4 ne devrait pas être prête avant le mois prochain, voire même celui d'encore après. Pour teaser, dedans, on assiste à la troisième interpellation en trois planètes de Tanafolly Kohl, qui ne sait décidément pas se tenir en société policée.

Je tiens beaucoup à me remettre à Ziszás Quandary, parce qu'à chaque fois que j'écris une ligne dans ce truc je m'amuse très. (Trop stager désapprend française langue. Pas attention faire.) En tout cas, l'Acte II ne sera pas prêt pour la prochaine mise à jour, AMHA. Il manque toujours la conclusion du chapitre 5, la suite du chapitre 6 et le chapitre 7 - dans lequel on saura enfin qui est ce fichu fan de l'Odyssée.

Et puis il faut que je termine la v3 de Disparue sans laisser d'adresse. Normalement, je continuerai de le poster par petits bouts : le cinquième a des chances d'arriver le mois prochain.

J'ai envie de faire des des nouvelles à scénar très simple pour tester la cohérence d'un univers ou d'une ambiance sur un récit plus long. Notamment pour roder l'organigramme de la Milice dans l'univers de Disparue. Peut-être même une bêtise soap avec Tanafolly Kohl, racontant des événements après Astrodynamique.

Mais, comme d'hab', je ne fais rien.

Je ne fais tellement rien que j'ai réinstallé sur mon PC un non-jeu bien connu - et méprisé - par la plupart des gens. Vous savez, ce truc avec des bonshommes que vous devez faire vivre. Ce truc où on vous traite de sociopathe si vous les tuez et de psychopathe si vous vous arrangez pour leur organiser un tas de pixels décent. Je voulais juste me gausser de mon jeune moi et de sa capacité risible à s'amuser d'un truc aussi nul.
Résultat, je réinstalle plein de contenu téléchargeable.
Oui, je parle des Sims. Le second opus, pour préciser.
Pour ceux qui n'ont jamais mis la main dessus, le seul intérêt des Sims 2, c'est :
- Construire de jolies maisons et les regarder sous tous les angles.
- Enfiler de jolis vêtements à ses poupées et les regarder s'ébaubir dans la jolie maison.
- Débloquer les diverses animations rigolotes implémentées par EA pour distraire la personne qui est en train de perdre du temps de sa vie à regarder des pixels bouger.
- Et, éventuellement, faire se reproduire les poupées comme des lapins pour regarder l'évolution de la génétique au fil du temps.
- Il y en a même qui utilisent les possibilités du jeu pour se lancer dans des sortes de romans-photos, plus ou moins appréciable, plus ou moins ridicules, ha ha ha, non je ne vais pas faire ça, c'était rigolo quand j'avais quinze ans, aujourd'hui j'ai mieux, j'ai la littérature. Et les sagas MP3. Hem. Je vais me contenter de rire avec la génétique. Enfin, pas trop, ça bouffe du temps ce truc.

Voilà, je donne des nouvelles. C'est histoire de dire.

1 commentaire:

  1. Yep, rien de plus chronophage que les jeux vidéos. J'essaye ardemment de ne pas reprendre, mais je sens que tôt ou tard, je vais être tenté. Et après ça, comme l'a dit Oscar Wilde, le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder. (Eh oui, je place des citations dans mes commentaires, c'est osé tout de même !)
    Bref, cool que tu commences ta partie 4 d'Astodynette. Faudra que je surveille son apparition. Enfin j'ose espérer que tu mettras un ptit billet pour prévenir, ainsi que tes portraits de famille simiesque (entendre par là, "de type Sim" :p)

    RépondreSupprimer