lundi 18 janvier 2016

News du 18/01/16

Pratiquons l'art de l'accueil.
Je n'ai pas de paillasson. Ça part mal.


Bonjour, lecteurs, lectrices, et autres pratiquant la lecture.

L'autre jour, grâce à un partage d'une connaissance du pseudonyme de Tostaky, j'ai lu un intéressant article sur la façon logique de tenir un blog. Il a attiré mon intérêt car, bien que je sois vue par certains comme une tenancière régulière1, je ne suis pas satisfaite de mon maintien de cet espace. J'oublie tout le temps2 que tenir un site web3 est un exercice de communication permanent.

Et comme vous le savez, je suis une horrible, horrible communicante. Par exemple, je m'adresse toujours dans mes news aux habitués de la maison et jamais aux nouveaux arrivants éventuels, alors que ce sont ceux qui ont le plus de chances de faire augmenter le nombre de lecteurs4 et la moins grande connaissance de la façon dont les contenus sont5 organisés sur ce blāūg.

Donc, en l'honneur de la nouvelle année : bonjour, nouvel arrivant !6 Une petite présentation pour commencer :

2@&1⌨, alias Deux arobases et un clavier7, alias le blāūg8, est ce que j'appelle mon portfolio bien que je n'aie aucune ambition de carrière artistique. J'y regroupe simplement les textes (de fiction), les sons (de fiction là encore) et les images (aléatoires) que j'ai créés en amatrice au fil des années9.



Chacune des pages citées ci-dessus a ses petites subtilités.

- Textes : Vous avez deux groupements principaux : les Courts et les Longs. C'est ma façon de ne pas les qualifier de Nouvelles et de Romans, parce que je n'ai pas spécialement envie de défendre leur qualité de cette façon. Pour ce qui est des courts, je vous conseille de lire leur accroche (juste après le titre) et mon petit commentaire (en dessous, en violet) jusqu'à ce que l'un vous donne envie de faire le clic supplémentaire qui ouvrira un document pdf. Pour les longs, ils renvoient à des blogs dédiés à leur publication chapitre par chapitre. Il n'y en a que deux pour le moment, donc je considère que le retour habituel que je reçois sur les courts ("y en a trop, je ne sais pas où commencer") ne s'applique pas pour eux.

- Sons : La page sons possède la feature la plus rigolote de l'univers qui est une customisation minime d'un script de type "spoiler" : le bouton Dérouler. Il dissimule les contenus promis à chaque ligne. La page comprend des projets au format feuilleton (plusieurs épisodes, une continuité), mais pas forcément terminés (en fait, pas du tout terminés), des sketchs uniques compréhensibles par eux-mêmes, et des private joke avec diverses autres personnes que je partage pour ceux qui connaissent la blague.

- Images : Ne vous attendez pas à des fictions sous format graphique, parce que non, vous n'y êtes pas. J'ai collé là des montages aléatoires, des designs bizarres et des dessins dignes d'un enfant de cinq ans.

(Vous pouvez aussi voir un onglet "184" dans la barre de menu, qui mène à un blog que je tenais en 2014 et qui contenait des articles d'opinion liés notamment à la chimie.)

Pour vous donner une idée du rythme, ce mois-ci je sors un chapitre de Mirage, deux sketchs dont un en collaboration avec l'excellent Latnel, et... Et c'est malheureusement à peu près tout. Pour ma défense, je suis en situation de domiciliation complexe (comprendre que j'habite dans le grenier d'une amie), je travaille à mi-temps depuis trois semaines dans un domaine qui m'est totalement étranger (l'enseignement des mathématiques, alors que je suis essentiellement une chimiste avec une spécialité dans la sécurité des produits et la protection des personnes s'en servant) : je suis un peu démotivée créativement par ma propre précarité, ce qui n'est pas très malin de ma part.

J'ai des projets dans mes cartons - des projets longs, des projets courts, des projets de textes, de sons et d'images - mais je n'aime pas trop en parler en public alors que je sais que leur début de concrétisation peut ne pas se produire avant deux années facile.

Hum. Que dire d'autre aux nouveaux.
J'ai vingt-cinq ans depuis quelques jours, j'ai les oreilles à moitié décollées, je peux mettre ma jambe derrière ma tête dans un acte de contorsion aussi stupéfiant que stupide... ?

Je crois que vous savez à peu près tout maintenant.
Au plaisir de vous recroiser.

@now@n



1] confère le post daté du 27 septembre 2015 de cette page.
2] aka : je n'y pense jamais parce que ça m'ennuie.
3] autogénéré par une plateforme comme blogger ou pas, ça reste un site web.
4] GG captain Obvious !
5] (mal)
6] Ancien lecteur, inutile de tirer la tronche, je m'occupe de toi le reste du temps.
7] Les deux arobases sont une allusion à celles de mon pseudonyme, qui tendent à plonger dans la confusion alors que ça se prononce simplement anne-oh-ouane. Le clavier, c'est celui de mon PC. Je jouais du piano dans le temps mais j'ai décidé d'arrêter.
8] écrit avec un a et un u macrons (l'accent long au dessus des voyelles), donc prononcé "bla-hugue"
9] le blāūg remonte à décembre 2009, il a six ans déjà ce petiot. Le superbe exercice de communication que constituait son lancement est visible ici.

1 commentaire:

  1. Même sans paillasson, tu t'en sors très bien ;) Tu aurais pu dire bonne année aussi, on est encore en janvier. Et surtout la santé, bien entendu.

    RépondreSupprimer