vendredi 16 septembre 2016

Dumbing of Age, un webcomic bien



Dumbing of Age (parfois abrégé en DoA) est un webcomic (comprenez : bande-dessinée primo-publiée sur Internet) de David "Damn You" Willis publié depuis 2010 sur son site dédié. (Le premier strip est ici.)

Pour ceux qui connaissent la musique et qui se demandent quel est le volume d'archives, le comic est actuellement au début de son septième livre ; les quatre premiers ont été autopubliés sous forme papier par l'auteur. (Un kickstarter a été bouclé il y a un certain temps pour le financement du cinquième. Ça tourne bien.)

Que raconte Dumbing of Age ?


L'histoire chorale des habitants d'un dormitory*, la plupart des première année et quelques uns en deuxième année. Chaque nouvel étudiant est arrivé avec son histoire, les liens qu'il entretenait avant son arrivée, ses plans pour le présent, ses rêves pour le futur. Et chacun va grandir (d'où le côté coming of age du titre). En faisant des erreurs stupides (d'où le dumb). Chacun va apprendre (ce qui fait aussi partie du coming of age), en voyant ses croyances et ses valeurs remises en questions et s'en sentir déstabilisé, abasourdi (d'où le dumb là encore).

Le cast est peuplé de tout un tas de personnages, qui sont, vous l'aurez deviné à ma présentation, très divers. Il y a la chrétienne fondamentaliste qui a rejoint l'université laïque après des années d'école à la maison, l'athée obsédée de travail qui voudrait devenir présidente, l'homme-enfant qui veut profiter de son indépendance pour manger des céréales et porter des pyjamas toute la journée, le paillasson humain qui n'est venu ici que pour suivre sa copine, le type attirant mais flippant qui est venu pour se faire le maximum de filles, la gosse de riche ex-cheerleader qui ne comprend pas que le campus ne soit pas à ses pieds...

Le comic aborde autant des questions d'actualité que des interrogations personnelles qui peuvent nous toucher. Comment protège-t-on les gens sur un campus ? Comment savoir qui on est ? Finalement, les relations intimes entachées de rapport d'autorité, on en fait quoi ? Quel est le plus important entre nos croyances et les faits ? Est-ce qu'on donne vraiment la même chance à tout le monde, à l'université ?

Ceci n'est pas une critique mais une simple présentation, parce que je ne pourrais pas critiquer objectivement Dumbing of Age. C'est une bonne histoire. Drôle, tendre, parfois cruelle, bien racontée, optimiste-mais-réaliste-mais-pas-au-point-de-tuer-cruellement-des-personnages-attachants, avec un style graphique mignon, efficace et clair. Je ne l'analyse pas, je l'admire.

Si vous n'êtes pas (encore) un amateur des bandes-dessinées gratuites sur Internet, surtout en anglais**, mais que vous seriez prêt à tenter de vous mettre à l'une d'elles... Eh bien, il y a une raison pour laquelle j'ai écrit cet article en premier. DoA me paraît une très bonne BD pour se lancer. En fait, si je suivais/avais suivi assez de webcomics pour me sentir obligée de donner des coups de cœur à certains et pas à d'autres, DoA aurait mon coup de cœur.

Si vous le connaissiez déjà, vous pouvez vous moquer de mes goûts mainstream. Je parlerai de quelque chose de moins connu la prochaine fois que ça me prendra, voire de moins populaire.

Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture si je suis parvenue à vous donner envie de vous lancer.

Rappel du lien.



* l'une de ces résidences constituées de chambres partagées des campus universitaires américains, et ici de l'Indiana University. Ce dorm est séparé par étages, chacun géré par plusieurs R.A., "assistants de la résidence", qui sont là pour mettre en place des règles et répondre aux interrogations des pensionnaires. Je vous précise tout ça parce que c'était un peu déconcertant pour moi au début et que je ne voyais pas quel était le rôle du personnage de Ruth.

** pour le niveau d'anglais nécessaire, je dirais que les incompréhensions possibles sont davantage une question de culture que de vocabulaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire