mardi 13 septembre 2016

Poisson dans l'eau, nouvelle

Je suis ravie de vous présenter cette nouvelle.
"Eh ! Je m'appelle Nadine." 
Nadine est une petite fille particulière. Ses parents, Aidan, Luce, Benjamin et Nolan, l'élèvent du mieux qu'ils peuvent.
Vu ce qu'ils lui ont fait, c'est très insuffisant.
Voici le lien de téléchargement en PDF.
Pour les aficionadoas du Forum des Jeunes Écrivains, une version web.


Ce qui va se dire ensuite est du blabla et de l'explication de texte, que vous êtes libres de lire avant, après, ou pas du tout.

.
.
.

C'est une histoire qui parle d'une biotechnologie improbable, mais ce n'est pas vraiment le sujet.
C'est une histoire qui parle d'une famille dysfonctionnelle, parce qu'un texte ne peut pas prétendre être écrit par mon humble personne s'il n'y a pas vingt secrets de famille qui traînent.
C'est une histoire qui parle de crimes gris ; de ces actes dont on sait qu'ils ne devraient pas être commis et qu'on commet quand même avec la conscience justifiée.
Trigger partout, finesse nulle part.

.

L'idée du cerveau dans un bocal est un cliché de pulp. C'est censé caractériser un personnage intelligent, machiavélique ; étrange, non ? La seule exception à laquelle je pense, c'est le cerveau d'une nouvelle de Bernard Werber, qui se fait décorpser juste pour qu'on le laisse tranquillement explorer sa conscience. Je suis obligée de rendre hommage à toutes ces occurrences de cerveaux libres dans la pop-culture sans lesquels cette nouvelle n'aurait pas existé.

Le coup de la fabrication de membres à partir de cellules souches vient d'articles lus à droite et à gauche. Je pense que dans la vraie vie, ce n'est pas aussi "doigts dans le nez" que ça l'est portrayé dans la nouvelle.

.

La famille d'Aidan, Nolan, Benjamin et Luce est une famille qui ne fonctionne pas. Ceci n'a rien à voir avec le fait qu'elle comporte quatre parents mais est bien une conséquence de l'alchimie désastreuse entre tous.

Une famille composée de Aidan et de n'importe lequel des trois autres aurait foiré de toute façon.

Nolan a trop de secrets pour maintenir une famille.

Benjamin et Luce, seuls ? Ça aurait pu marcher, peut-être. Mais ils n'étaient pas intéressés.

.

Il y a des thèmes qui sont si faciles, si propices à choquer, que je me dis parfois que les mentionner est une tricherie émotionnelle. La nouvelle ne met pas les mots sur ce qui se passe, parce que nous sommes du point de vue de Nadine et que Nadine aime garder une image normale de son enfance. Permettez-moi d'expliciter pour parer à toute question.

Oui, Aidan a violé Luce, qui s'est sentie piégée par ses problèmes financiers et n'a donc ni fui, ni porté plainte. Oui, Luce a kidnappé sa gamine pour la tuer et se tuer. Oui, Benjamin fait de la non-assistance à personne en danger. Oui, Nolan est un pédophile abstinent qui cherche dans les anime pédopornographiques ce qu'il ne s'autorisera jamais à prendre sur quiconque (enfin, il espère) (mais balancer à sa pote victime de viol qu'elle s'est laissé faire, ça présage pas bon pour son vœu d'abstinence).

Trigger partout, finesse nulle part, en effet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire