mercredi 1 janvier 2020

[2020] ... Bonne année...?

Hum, bon, faisons ce truc.

J'attaque l'année 2020 dans une période de transition très transitionnelle : ce n'est vraiment pas la bonne période pour effectuer un bilan et éprouver de la fierté concernant mes accomplissements.

Surtout que j'ai raté quasiment toutes mes résolutions 2019 ! Reprenons-les :

  1. Valider mes UEs pour ma formation histoire de ne pas devoir tout refaire l'an prochain ; OK, ça, techniquement, c'est fait !
  2. Trouver du boulot un peu plus stable, que ce soit en complétant mon revenu par d'autres vacations ou du freelance ou carrément en péchotant le CDD ou le CDI kivabien ; OK, bon, j'ai signé un CDD avant les vacances et j'en resignerai un après donc je suppose que c'est bon.
  3. Finir d'écrire mes articles pour Les Criquets Migrateurs (il en reste genre quinze max, vingt si je pousse) ; HAHA ! ECHEC ! Il m'en reste deux à écrire, j'espère en sortir minimum un avant la fin des vacances.
  4. Publier la partie 2 de Mirage (minimum) voire la partie 3 (royal) et peut-être la 4 (deluxe) [et du coup les écrire avant] ; ALORS OK, NOPE, NOPE, et [NOPE], et si ma résolution 2020 était de ne pas continuer à croire dans mes Arlésiennes ?
  5. Terminer Tout le monde aime le prof ; PFFFFRRRRRT ECHEC !
  6. Aller mieux. Celle-là est compliquée. J'ai fait un burn-out en avril-mai, par là, et j'ai expérimenté les anxiolytiques pour la première fois de ma vie. Je les ai arrêtés sans dommages et je vis sans depuis. Comme souvent, et j'en suis désespérée, les baisses drastiques de ma santé mentale ne sont pas aléatoires mais bien liées à des circonstances extérieures tangibles, que je fais vérifier par d'autres gens histoire de ne pas sombrer dans la paranoïa. Je dois probablement développer des compétences en "ne pas attirer les embrouilles" et en "gérer les embrouilles sans en faire une maladie" afin de me défaire de tout ça. Dans l'ensemble, je dirais que cette résolution n'est à marquer ni en rouge ni en vert et tant pis pour moi.
J'ai fait quelques petits trucs cette année, mais je pense que l'année prochaine sera plus intéressante à bilaner. Oui, bilaner est un verbe maintenant, débrouillez-vous.

La bise, et à bientôt.

@now@n

PS : Je voulais vous lister les articles les plus vus du blāūg, mais ce sont malheureusement les mêmes que l'année dernière : ils ont leur propre inertie et dévorent les visiteurs année après année. Du coup, comme j'ai commencé à relever les stats fournies par Blogger sur un petit tableur à part, je vais me contenter de remercier tous ceux qui sont venus lire quelque chose ici 13608 fois en 2019 (ce qui fait une très chouette moyenne de 1134 visites par mois). Pour un site Internet en général, ce n'est pas grand-chose, mais pour moi ça veut dire beaucoup.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire