samedi 16 mai 2020

News du 16/05/20

imageimageimage

Pour la troisième fois consécutive, j'écris ce bilan mensuel avec en tête l'idée que vous avez mieux à faire que de le lire, et que c'est bien normal.

Mais bon je ne vais quand même pas arrêter de l'écrire sinon LE VIRUS GAGNE §§§§§

Blague à part, deux petites updates perso : je suis sous anxiolytiques depuis mi-avril (depuis le lendemain de la dernière news, en fait) et j'ai décidé d'en profiter pour arrêter l'alcool pendant le mois de mai (j'ai tapé des gorgées dans des bières en avril). L'expérience du Dry January était plutôt intéressante en janvier. Ce qui est une HONTE parce que mon compagnon qui fait ses propres boissons alcoolisées nous a pondu un hydromel qui a été touché par le doigt d'Odin, ce truc est une merveille et il va tout boire avant le premier juin.

J'en parle tranquillement parce qu'après une enfance assez anti-médicamenteuse j'ai eu l'occasion de découvrir que les anxios ça dépanne bien dans ce monde injuste où il faut se lever le matin ; c'est certes ma vie privée et plus d'informations que ce à quoi certains d'entre vous désirent accéder mais on ne sait jamais, si ça peut servir à quelqu'un de me lire en train de dire "oh, je prends des anxios" sur le ton de la conversation, vous voyez.


Littérature !

Ce mois-ci a été marqué par l'éparpillement, que nous allons rebrander sous le vocable productivement correct de "planification" !

* J'ai terminé le premier jet de Cheveux Blancs. C'est le truc le plus éclaté au sol que j'ai jamais écrit en toute connaissance de cause. Aucune tentative de qualité n'a été injectée dans ce projet. C'est 68 pages, 26500 mots, 150000 caractères espaces comprises, de truc à réécrire entièrement parce que c'est pas possible y a rien qui va.
Il n'est pas publiable. Pas même ici, sur ce blāūg. Je ne vais même pas me fatiguer à le corriger.
La vraie bonne nouvelle est que je me suis d'ores et déjà écrit un plan pour un prochain jet qui possèderait plusieurs qualités absentes du premier.
Il prévoit une séparation en chapitres numérotés et pas seulement des séparations de scènes à base d'étoiles, il résout le problème de la timeline des flash-backs puisque les flash-backs seraient présentés dans l'ordre chronologique, et je crois qu'il ferait moins de mystère sur des choses qui n'ont pas besoin de mystère et serait à la fois plus clair et plus étoffé en général.
Mais je ne vais pas l'écrire tout de suite parce que si j'écris encore une fois le mot "pathe" je vais me gifler moi-même.

* Comme vous le savez, la version 3 d'Ecriture des Rêves a été perdue avec un crash de disque dur, et je n'ai pas tenté de la reconstituer après coup parce que je préférais en faire le deuil.
Je ne me suis pas repenchée sur le projet depuis, jusqu'à y rêvasser l'autre jour et voir ce que les personnages me proposaient comme développement.
Je ne sais pas si ça va donner quelque chose mais je recommence à prendre des notes et à me demander s'il y a des choses à dire, des choses que j'ai envie de dire, et des choses que j'ai envie d'écrire (dire des trucs et écrire des trucs étant deux aspects complètement différents).

* J'aimerais beaucoup reprendre contact avec le concept d'écrire en feuilleton, de sortir des épisodes semaine après semaine et d'échanger des commentaires, mais je ne sais pas si j'ai un projet qui convient pour ça. (Mirage, c'est mort : personne va vouloir se mettre à une histoire qui a déjà vingt chapitres).

* J'ai commencé à publier Citoyenne des Temps Futurs sur le forum des Jeunes Écrivain·e·s parce que je n'arrivais pas à me décider à demander à des amis de le bêta-lire. J'ai reçu quelques retours, je vais les compiler pour essayer d'arriver à une meilleure version ! Qui sait, peut-être même une version que quelqu'un voudra avoir sur une étagère de bibliothèque.

* Dans ce que j'aimerais faire, il y a aussi : retrouver le contact avec une communauté d'écriture hobbyiste. Pas une bande de gens qui essaient de hacker le processus éditorial pour signer chez Gallimard ou d'autoédités dont la pratique se résume à vendre des ePub sur Amazon. J'aimerais bien rencontrer de nouvelles personnes qui n'ont pas peur de partager leurs textes de fiction sans rien demander en retour. Il y a ça dans le monde de fan-fiction, mais je suis très, très mauvaise en fan-fiction (sauf quand il s'agit de parodier des amis). J'aimerais bien trouver des textes partagés, même chapitre après chapitre, qui ne sont pas partagés par dépit, parce qu'ils n'ont convaincu aucun éditeur mais parce que c'était ce que l'autrice voulait.
Dit comme ça évidemment ça sonne un peu idiot. Quelles raisons matérielles y a-t-il de partager un texte de fiction sur Internet ? Je ne sais pas. J'y réfléchis, c'est déjà ça.
(Oh, et je parle de nouvelles personnes parce que... J'en connais déjà, le souci c'est pas qu'il n'en existe aucune ; certaines choses que j'aimais sur Internet sont "mortes" aujourd'hui parce que le renouvellement de la communauté ne se faisait pas, donc quand une personne passait à autre chose personne ne la remplaçait.)


Saga MP3 !

* À cause des coulisses de la Nuit Sans Image où le sujet a été remis sur le tapis, Blast et moi avons été contraints de constater que la communication entre nous sur le projet Nos Amies les Bêtes était totalement rompue.
Les échanges qui ont suivi ont suggéré que, vu l'âge des rushs, ça vaudrait peut-être le coup de réécrire le scénario pour en faire quelque chose qu'on pourrait réaliser en n'y passant pas trop de temps afin de laisser tout ça derrière nous.
Ce qui n'est pas pour me décourager parce qu'en fait, les personnages de Nos Amies les Bêtes sont restés présents dans mon train de pensée depuis leur création. Je suis enthousiasmée de leur donner une nouvelle histoire !

* J'ai trèèès envie de sortir une saga de l'été cet été, si possible en collaboration avec le reste d'Oriog. L'idée de départ m'est venue dans le mois d'avril ; je n'ai pas le droit de commencer à la scripter avant le 1er juin selon les règles du concours. J'espère que le scénario plaira au reste de l'équipe !


Anecdotes !

* J'ai rangé des affaires et trouvé des vieilles choses dessinées ! J'en ai calé une partie dans un autre article, et une partie ci-dessus en illustration de la news. Il faut que je me remette à la peinture.

* Je m'amuse à traduire TheDaVinciVirus, une parodie fracassée du Da Vinci Code à la sauce COVID-19. Je ne sais pas encore comment je vais partager cette traduction.

* J'ai fait de l'eau de rose et touché du doigt la condition humaine qui arrache sa beauté à la nature pour essayer de la lui voler... Mais bon, ça ne va pas m'empêcher de m'en mettre sur la gueule.

* La vieille arlésienne "@now@n va-t-elle faire comme tout le monde et se mettre aux vidéos" a rejailli. Je ne peux ni confirmer ni affirmer quoi que ce soit à ce stade.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire