dimanche 15 décembre 2019

Pourquoi imiter des voix masculines dans nos sagas MP3 ?

Pas du tout @now@n avec une fausse moustache.
Attention, attention, cet article est surtout composé d'opinions.

Je l'écris en introduction à un prochain article où je voudrais vous raconter comment j'ai créé les quelques voix rigolotes des personnages de Ragtime Doggo à partir de la mienne.

Mais d'abord, je voulais répondre à la question suivante : en 2019, à l'heure où nous disposons d'un catalogue d'acteurs prêts à nous prêter leur performance dans l'espoir que nous jettions dans le monde une nouvelle fiction sonore gratuite, pourquoi diable, nous, personnes à tout petit larynx jamais passé à la maturation de la testostérone, voudrions-nous imiter des voix masculines ?

Si vous avez lu mon dernier article d'opinon sur la réalisation des fictions sonores, "Faut-il diriger ses acteurs ?", vous savez que les arguments qui vont suivre peuvent se résumer à "parce que j'ai envie-euh laissez-moi faire-euh". Si vous voulez toujours le détail, ça se passe en-dessous !


Qu'est-ce qu'une voix masculine ? Qu'est-ce qu'une voix féminine ? Qu'est-ce que la vie ?

La saga MP3, historiquement, pour ses voix rigolotes, a recouru à un certain nombre de raccourcis. Raccourcis dans des rôles parfois réduits à une seule émotion pour faciliter la tâche de l'acteur ; raccourcis dans un faux zézaiement, un faux bégaiement, un fausset, une raucité exagérée, pour suggérer des traits de caractères du personnage ; raccourcis dans l'utilisation d'un pitch vers le haut pour évoquer l'enfance ou d'un pitch vers le bas pour mimer la maturité.

Un raccourci classique, pour un acteur qui veut jouer un rôle de femme, est de pousser le pitch vers le haut. Et, pour parachever l'illusion, d'imiter la caricature d'une imitation de fille. Qu'est-ce qui se passe-han ? J'ai pas fini ma manucure-han ! Oh non-han, on est attaqués-han, y a-t-il un homme fort pour me sauver-han ?

La vérité est qu'on joue rarement Un Homme ou Une Femme. On joue surtout Une Caricature ou, si la série se veut un peu plus sérieuse, Un Personnage. Un Homme peut avoir une large gamme de voix, de même qu'Une Femme. Mais Un Bourrin ou Un Informaticien ou Une Mercenaire ou Une Maman ont, dans nos imaginations, une gamme moins variée - et comme nous voulons que les gens croient à notre histoire audio, nous craindrons peut-être de trop en explorer les frontières.

Pourquoi ? Parce qu'au théâtre ou au cinéma, le timbre de la voix ne fait pas tout comme il le fait dans notre art. Le corps et le décor peuvent vendre le rôle, mais nous n'avons ni corps ni décor à l'audio.

Il s'avère que dans notre partie, la voix de quelqu'un est considérée comme masculine si elle peut interpréter plus facilement des rôles qui se trouvent être des rôles masculins, tandis que la voix de quelqu'un est considérée comme féminine si elle peut interpréter plus facilement des rôles qui se trouvent être des rôles féminins. Ce qui est une définition bien étroite : les hommes et les femmes ont toutes sortes de voix. Il y a même des gens qui ne sont ni des hommes ni des femmes, le saviez-vous ?

(Comme je ne suis pas là pour vous raconter ma vie, je ne vous raconterai pas la fois où j'ai bloqué sur la voix de quelqu'un rencontré dans la vraie vie parce qu'elle n'entrait pas dans le registre autorisé du rôle social dans lequel je l'imaginais, car c'était vraiment très gênant !)


Oui mais pourquoi forcer sa voix non-masculine (au sens de la sagasphère expliqué ci-dessus) de manière à jouer des rôles de personnages qui se trouvent être des hommes ?

Parce que j'ai envie-euh laissez-moi faire-euh

Plus sérieusement : c'est l'occasion de jouer avec plusieurs choses. 

Primo, avec sa propre voix. Elle est notre instrument quand nous jouons des personnages, et il est toujours rigolo de lui faire faire des choses qu'elle ne ferait pas d'habitude, en compagnie bien élevée. Je pense que développer différentes voix rigolotes fait partie des choses intéressantes à travailler avec cet instrument. (Même si dans mon cas je ferais mieux de bosser sur sa résistance à l'effort parce que je fais facilement des malaises quand j'enregistre pendant trop longtemps).

Deuxio, avec ce côté "Do it yourself" propre aux sagas MP3 : l'idée que je peux enregistrer tout plein de sons, tout plein de voix, les balancer dans un logiciel et que ça va créer une histoire sonore qui va intéresser des gens. J'ai besoin d'un personnage masculin adulte et mon petit frère n'a que huit ans ? Eh bien pas de problème, je prends ma grosse voix, j'essaie de ne pas mourir de rire pendant l'enregistrement et hop ! Avec des contraintes tels qu'un texte honteux ou un temps limité pour la réalisation de la fiction (comme par exemple, au hasard, le concours de la Saga de l'Été), le rôle masculin DIY peut me sauver de l'embarras.

Troizio, avec son oreille. Pour jouer un rôle, surtout un rôle caricatural, il faut écouter comment ça se joue. Écouter ce qui s'est fait avant, écouter sa propre voix, écouter l'enregistrement, écouter l'enregistrement modifié, recommencer un petit peu mieux, jusqu'à ce que l'hallucination sensorielle apparaisse et que les gens vous confondent avec Florian Calmer alors que vous n'avez pas du tout la même voix que lui.

Quatro, avec son cerveau. Pourquoi cette façon de parler est-elle féminine ? Masculine ? Si je parviens à imiter une voix d'homme, qu'est-ce que ça dit de moi ? Qu'est-ce que ça dit de la façon dont notre société distribue les rôles ? D'où viennent ces caricatures que j'imite ? Que signifient-elles ? Pourquoi est-ce que j'ai choisi la voix que j'ai choisie pour parler normalement dans la vie de tous les jours ? L'ai-je choisie d'ailleurs, ou bien l'ai-je imitée, ou bien est-elle apparue, simple conséquence de l'afflux d'air dans mon appareil vocal ?

Des heures d'amusement en perspective !

Voilà pour le blabla ; j'entrerai dans le détail des voix de RD une prochaine fois. D'ici là, vous voudrez peut-être la réécouter ? Il se trouve qu'avant cette saga j'avais essayé de jouer un personnage masculin opposé à un féminin dans Twixiade, Occurence des névrothèmes et Une affaire de lumière sombre : vous verrez peut-être une progression.

À la prochaine !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire